Cappadocia Ultra-Trail : courir en terres d’Anatolie

Le Salomon Cappadocia Ultra-Trail est une épreuve d’endurance qui se déroule en Anatolie Centrale, au cœur de la Cappadoce – une région historique de Turquie classée par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité. L’occasion de découvrir des paysages oniriques constitués de cheminées de fées et de hauts plateaux, en profitant ainsi d’une variété de terrains (vallées, canyons, montagnes et villages pittoresques), sur une distance de 110 kilomètres, avec 3340 mètres de dénivelés positif.

Salomon Cappadocia Ultra-Trail
Cappadocia Ultra-Trail – Vols de Montgolfières au lever du jour

Une course épique sublimée par les charmes de la Cappadoce

Nous nous élançons dès l’aube, dans la fraîcheur matinale, pour une longue journée qui s’annonce pleinement ensoleillée. Dans un décor naturellement enchanteur, l’envol de dizaines de montgolfières et l’observation inopinée de chevaux en liberté nous promettent l’inoubliable.

Salomon Cappadocia Ultra-Trail
Cappadocia Ultra-Trail – Ruines

Parmi les lieux traversés, citons les villes d’Ürgüp et de Göreme, la vallée rose, la crête d’Akdağ, la vallée de Damsa, et des villages tels que Karlık, Taşkınpaşa et Taşocağı. Un dépaysement garanti !

« Tout au long de l’épreuve, je ne cesse de me répéter : modération, concentration, contemplation. »

À mi-chemin, une inconvenante blessure au genou fait son apparition – j’apprendrai plus tard qu’il s’agit d’une inflammation de la patte d’oie – ce qui ne m’empêche pas de persévérer malgré une douleur persistante et croissante.

Salomon Cappadocia Ultra-Trail
Cappadocia Ultra-Trail – Vallée rose

En fin de journée, les derniers rayons de soleil chevauchent délicatement les paysages lunaires de Cappadoce. Je progresse alors en solitaire, et croise brièvement ma femme venue me soutenir sur un des ravitaillements nocturnes ; un vrai réconfort. En revanche, la suite se révèle plus problématique car les basses températures m’assaillissent brutalement durant la nuit. Fragilisé physiquement et mentalement, c’est le genre de détail susceptible de tout faire basculer.
C’est donc avec courage et détermination que je me dirige vers les prochaines montagnes de sable à gravir.

Salomon Cappadocia Ultra-Trail
Cappadocia Ultra-Trail – Coucher de soleil

L’accomplissement d’un coureur devenu ultra-marathonien

À une vingtaine de kilomètres de la délivrance, je croise quelques coureurs éreintés, manifestement à bout de force. J’évite de m’éterniser sur les ravitaillements restants, sous peine d’être brisé par un froid menaçant.

Salomon Cappadocia Ultra-Trail
Cappadocia Ultra-Trail – À la tombée de la nuit

Sous un ciel gorgé d’étoiles, je finis par perdre mon chemin ; une mésaventure qui paradoxalement, ravive ma vitalité perdue avec une forte montée d’adrénaline. Contre toute attente, le corps et l’esprit se reconnectent dans un élan salvateur, me dotant ainsi d’une énergie nouvelle et motivationnelle. Je retrouve finalement ma route, et rejoins la ligne d’arrivée, ahuri et récompensé par le spectacle haut en lumières offert par la voûte céleste.
Accueilli par ma supportrice attitrée et quelques bénévoles autour du feu, je prends alors conscience de ma réussite – une première sur ce genre de distance. À 3h30 du matin, soit après 20 heures de course, je me sens enfin serein et accompli.
Braver le Salomon Cappadocia Ultra-Trail fut une expérience redoutable tant pour la gestion globale de la course que pour l’apprentissage physiologique qui en résulte – une aventure en accéléré où chaque seconde eut un goût d’éternité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *